WWW.NPA2009.ORG
Accueil > En campagne > P. Poutou à Rouen

P. Poutou à Rouen

jeudi 19 avril 2012

ROUEN, 19 avr 2012 (AFP) - Le candidat du NPA à la présidentielle Philippe
Poutou a terminé sa campagne par une réunion publique jeudi à Rouen au cours
de laquelle il a dit espérer "un score honorable" qui mettrait son
organisation "en position plus facile pour la suite".

"Si je fais 1%, cela ne nous démobilisera pas mais un score honorable nous
mettrait dans une position plus facile pour la suite", a-t-il déclaré au côté
d’Olivier Besancenot qui a porté les couleurs de la LCR, l’ancêtre du NPA,
lors des campagnes de 2002 et 2007.

Devant près de 400 personnes, Philippe Poutou a estimé que la fin de
campagne était "plus facile" pour lui et le NPA que ses débuts. "Nous avions
des difficultés à nous faire entendre, il a fallu que je m’habitue à ce rôle
de porte parole et qu’avec la campagne officielle nous bénéficions de
l’égalité du temps de parole", a-t-il expliqué.

Le candidat qui est ouvrier dans une usine automobile de la région de
Bordeaux a assuré que le NPA répondra présent après l’élection pour
"rassembler à la gauche de la gauche" et construire "un outil politique
indépendant du PS, qui imposerait l’arrêt de la politique libérale et des
mesures d’urgence".

Philippe Poutou a affirmé que le NPA qui se veut "l’un des acteurs de la
riposte" avait "énormément" de points communs avec Lutte ouvrière et le Front
de Gauche mais qu’il subsistait avec ce dernier "un désaccord politique à
propos des liens avec le PS".

En revanche, le candidat qui a dit espérer que "Sarkozy se fasse dégager" a
vivement critiqué le PS dont il a qualifié le programme de "libéral".
"Hollande ne va pas mener une politique de gauche mais une politique
d’austérité, a-t-il souligné.

Au cours de cette réunion, des syndicalistes de la région de Rouen ont pris
la parole notamment Yvon Scornet, le porte parole de l’Intersyndicale
CGT-CFDT-CFE/CGC de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne. "Notre lutte
n’est pas plus remarquable que d’autres mais on a fait en sorte qu’elle soit
très remarquée, car tant qu’on sera dans la lumière, on ne pourra pas nous
assassiner", a-t-il affirmé.