WWW.NPA2009.ORG
Accueil du site > Programme > Egalité ! > Maman toutes égales !

Maman toutes égales !

mardi 17 avril 2012

Réponses au questionnaire de Maman toutes égales.

Saurez-vous affirmer que toutes les mères d’élèves doivent pouvoir accompagner les sorties scolaires ou être élues représentantes des parents d’élèves, avec ou sans foulard ?
Saurez-vous refuser que l’on éloigne des mères d’élèves assidues des prises de décisions scolaires pour ensuite les traiter de "parents démissionnaires" ? Comment les enfants eux-mêmes ne souffriraient-ils pas de l’exclusion de leurs parents ?
Comment, dès l’école maternelle, peut-on assumer une "maman hors-la-loi" ?
Saurez-vous faire preuve du courage nécessaire pour lutter contre la désorganisation délibérée et choisir le camp de la coopération entre parents et enseignants ou assistantes maternelles ?
Saurez-vous rappeler qu’en droit, pour interdire, il faut que le trouble à l’ordre public soit établi ?

Oui, les enfants doivent être placés dans une situation d’absolue égalité quant à l’accompagnement des parents et c’est utile et précieux pour le dialogue parents/enseignants.

Ces 6 premières questions illustrent toutes ce même point : il est stupide et contradictoire de ne pas se réjouir de la volonté des mamans de s’impliquer dans les activités scolaires. Il est intolérable de mettre les enfants devant une exclusion de leurs mamans mises "hors la loi". Il est plus que souhaitable de créer le maximum de lieux et de moments de coopération entre parents et enseignants ou assistantes maternelles.

Les arguments avancés sont infondés : il n’y a ni menace à l’ordre public, ni prosélytisme religieux par le fait de porter un foulard, ni remise en cause de la laïcité qui concerne l’appareil d’État et les fonctionnaires (quant à la loi de 2004, elle concerne les élèves et non pas les parents, comme le Conseil d’Etat et la Halde l’ont rappelé).

Or, puisqu’aucun parent ne se plaint, comment comprendre ce dernier projet de loi si ce n’est comme une entrave supplémentaire à l’accès à l’emploi pour les femmes portant le foulard ?

Elles ne peuvent travailler ni dans le secteur public ni dans la plupart des entreprises privées - qui refusent de les employer - et à présent on irait les débusquer dans l’une des trop rares professions qui leur était encore accessible ?

C’est une mesure évidemment discriminatoire et injuste. Il est d’autant plus absurde de vouloir interdire l’emploi d’assistantes maternelles à domicile portant le foulard que les parents sont directement en contact avec elles - et qu’ils sont aptes à juger des qualités et compétences humaines. C’est une occasion remarquable de faire tomber des préjugés : c’est la qualité du rapport aux enfants qui doit être appréciée, avec ou sans foulard... Et dans ce cadre privé, ce n’est pas une remise en cause de la neutralité de l’État et de ses fonctionnaires.

C’est une façon de diaboliser les musulmans pour détourner des enjeux sociaux et politiques essentiels.

Saurez-vous vous opposer à toute tentative d’exclusion de l’espace public et de l’emploi des femmes voilées par des circulaires, décrets, lois mais aussi simplement par des discours publics scandaleux, plus ou moins officiels ?

Le principe de laïcité écarte les religions de l’appareil d’État et garantit en même temps la liberté de conscience - religieuse ou pas - et de pratique, non seulement dans l’espace privé, mais dans la rue et le débat public : l’espace sociétal de la démocratie doit donc être distingué de l’appareil d’État. Les critères de protection de l’ordre public se jugent concrètement. Plutôt que de définir de façon exclusive, figée et liberticide une pseudo "identité française" il vaudrait mieux ne pas taire ou minimiser dans nos livres scolaires ce que fut la mission "civilisatrice" coloniale de la "République" française et les traces qu’elle en porte et combattre la xénophobie sous toutes ses formes, notamment aujourd’hui les stigmatisations honteuses des musulman.e.s… Le NPA combat le racisme d’Etat, la discrimination à l’encontre des musulmans. Pourtant, le NPA n’a pas un point de vue homogène sur la question du port du voile - pour certain-e-s, son sens dépend de qui le porte et du contexte ; pour d’autres il a toujours été et demeure un signe d’oppression des femmes ; mais de toutes façons le point de vue commun et unanime c’est de mettre l’accent sur le fait qu’avec ou sans foulard, l’engagement des femmes dans la vie sociale et politique doit à nos yeux pouvoir se faire... sans obstacle.

Saurez-vous affirmer sans détour que toutes les mères doivent pouvoir s’impliquer dans la scolarité de leurs enfants, que toutes les femmes doivent pouvoir travailler et s’engager dans l’espace public, quelle que soit leur religion, "ostensible" ou non ?

Tous les parents s’impliquent ou devraient s’impliquer dans la scolarité de leurs enfants - bien ou mal, ce n’est pas à l’État d’en juger... La visibilité d’une croyance ne doit pas remettre en cause le vivre ensemble.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0