WWW.NPA2009.ORG
Accueil du site > Programme > Ecologie > Plan de sortie du nucléaire en 10 ans

Plan de sortie du nucléaire en 10 ans

lundi 2 avril 2012

Partie solaire photovoltaïque

Le Grenelle de l’Environnement a pour objectif d’ici à 2020 d’installer 5.4 GW de panneaux solaires. C’est pour nous tout à fait ridicule et insuffisant. Alors que l’urgence énergétique est là, c’est seulement au cours de l’année 2011 que la barre symbolique du premier Giga Watt installé dans l’Hexagone a été atteinte . En comparaison, l’Allemagne a déjà une capacité installée de près de 20 GW. (dont 7 GW installés pour la seule année 2010 !)

Mais nous pouvons évidemment faire mieux avec une politique un tant soi peu volontariste.

Nous proposons en 10 ans de produire environ 25 TW/h d’électricité par le biais du photovoltaïque soit environ 5% de la consommation actuelle de la France. (c’est 5 à 6 fois plus que ce que prévoit le Grenelle).

Comment y parvenir facilement ?

1°) Couvrir au moins un cinquième des surfaces bâties en neuf chaque année, calcul et démonstration ci-dessous :

125 km2 par an (environ) sont bâtis actuellement en France. http://www.iddri.org/Publications/L... .

Comptons seulement 100 km2.

Calcul : 100km2 x 10 ans = 1000 km2 x 1/5 = 250 km2 sur 10 ans. Ajoutons, par sécurité, un facteur de perte de surface très exagéré de 20% Surface à considérer : 250 km2 – 20% = 200 km2 en 10 ans.

Rendement d’une toiture photovoltaïque : d’une manière générale, en se référant à l’historique de production de toitures photovoltaïques existantes, on peut considérer les rendements suivants : 
-  moitié sud de la France : 1100 kWh/kWc/an 
-  moitié nord de la France : 850 kWh/kWc/an 

Prenons néanmoins le chiffre le plus bas : 850.  Puissance d’un module standard actuel en silicium polycristallin : Moyenne 240 Wc, pour une surface de 1,67m2 : http://france.q-cells.com/pdf/Q-Cel... (certains panneaux de même dimension dépassent déjà les 250W) Cela équivaut à environ 140 Wc/m2, soit 140 MWc/km2.    La production possible s’élève donc à 200 km2 x 140 = 28000 Mwc, soit 23 800 000 MW/h = 23,8 TW/h

2°)Installer 350 MWc/an sur le bâti ancien, comme en Allemagne ces dernières années (avant même leur décision de sortie du nucléaire, aujourd’hui c’est bien plus), calcul et démonstration ci-dessous :

Surface bâtie en France : Environ 8500 km 2  http://agreste.agriculture.gouv.fr/...

Pour installer 3500MWc en 10 ans, il faudrait donc utiliser : 3500/140 = 25 km2 , soit 0,3% du bâti ancien. Raisonnable, non ? Mais compte tenu de la faible superficie utilisée, on pourrait choisir la meilleure exposition et donc, avoir un rendement plus élevé que sur le neuf.

Prenons ici la moyenne nord de la France-sud de la France, soit 975kwh/kwc/an.

On obtiendra ainsi : 3500 x 975 =341500 MW/h soit 3,41 TW/h.

Total cumulé de nos 2 mesures : 23,8 +3,41 = 27,21 TW/h

Comme on le voit, les calculs ci-dessus sont effectués sur la base des hypothèses les plus basses et systématiquement minimisées afin que notre proposition bénéficie d’une totale crédibilité.

Il est évident que l’on pourrait faire beaucoup mieux à l’instar de l’Allemagne qui prévoit 10% de son électricité par le photovoltaïque dès 2020.

ET LE SOLAIRE THERMIQUE

En prenant une valeur de 350 kWh d’energie produite par an et par m² ( moyenne basse sur la France http://www.ademe.fr/alsace/aides/co...) et en se basant sur la même implantation pour le solaire photovoltaique (moins de 20% du bati neuf, à noter que le solaire thermique est encore bien plus facile d’implantation que le photovoltaïque) , on parvient à près de 70 Twh de chaleur produite au bout de dix ans, ou 35 Twh dans le cadre d’une mandature (200Km2*350kwh/an/m2).   Ce qui signifie par exemple qu’en 6 ans, on couvre l’équivalent de TOUS le besoins en eau chaude du pays !!

Soit 45Twh ! http://www.lemoniteur.fr/183-recher...

Que d’économies en perspective en matière d’énergie non renouvelable et d’émission de gaz à effet de serre !!!

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0