WWW.NPA2009.ORG
Accueil du site > Programme > International > Autodétermination dans les Départements et Territoires d’Outre-Mer

Autodétermination dans les Départements et Territoires d’Outre-Mer

samedi 17 mars 2012

Le NPA soutient le droit à l’autodétermination des dernières colonies françaises, les luttes pour la décolonisation et pour l’émancipation sociale. Il faut donc mettre en route un véritable processus démocratique d’autodétermination dans les Départements et Territoires d’Outre-Mer, et changer la constitution française pour la mettre en conformité avec le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Cela passe par l’élection, au suffrage universel, à la proportionnelle intégrale, de nouvelles assemblées expressément mandatées dans chaque département et territoire d’Outre-Mer par leurs peuples respectifs, afin d’élaborer un projet de statut, qui sera ensuite soumis aux électeurs avant négociation avec l’Etat Français. C’est par un tel processus démocratique que l’aspiration à la souveraineté s’accompagnera de la justice sociale. Les aspirations de la majorité s’imposeront à la minorité de privilégiés qui profitent du statut actuel.

A terme, ce sera aux peuples des D.O.M. de décider de leur avenir : une large autonomie ou l’indépendance, c’est à eux de décider, leur choix sera le notre et nous le défendrons contre tous ceux qui récusent le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Nous partageons les principes et les valeurs qui ont animé la tradition de la gauche anticolonialiste en France et que défendent de nombreux mouvements dans les DOM-TOM :
- le droit des peuples kanak, maori, guadeloupéen, guyanais et martiniquais à l’indépendance nationale, et leur inscription auprès de l’ONU sur la liste des territoires à décoloniser ;
- la supériorité de ce principe du droit international sur la Constitution et les lois françaises ;
- la reconnaissance de l’esclavage comme un crime contre l’humanité qui doit s’accompagner de réparations, parmi lesquelles doivent figurer l’acceptation par l’Etat français d’un véritable droit à l’autodétermination, et une véritable coopération économique en remboursement de la dette contractée par l’Etat français vis-à-vis des peuples mis en esclavage et soumis au colonialisme depuis cinq siècles.

La constitution française est bâtie pour préserver les intérêts d’une France impériale. La droite n’a pas d’autre bilan, pas d’autre projet pour les TOM-DOM que de maintenir les privilèges des notables de la droite coloniale. Nous dénonçons la conception rétrograde et réactionnaire d’une république qui ne reconnait aucun droit au peuple Corse et s’oppose à toute remise en cause du statut colonial des possessions françaises d’Amérique et du Pacifique.

La candidature de Philippe POUTOU est celle de la solidarité et du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0